Pèlerinage des pères de famille : deux jours sur les chemins de l'appel à la sainteté

Samedi 2 et dimanche 3 juillet 2022, quarante-trois pèlerins ont effectué la cinquantaine de kilomètres qui séparent, à travers chemins champêtres et routes, Ghissignies et Cambrai.

16 heures précises, ce dimanche, sur le parvis de la cathédrale de Cambrai. La cornemuse de Franck, l'un des quarante-trois pèlerins en route ce week-end, résonne encore du son mélodieux qui a traversé le centre-ville en pleine braderie quelques instants auparavant, sous le regard étonné, médusé parfois, des chineurs.

Partis samedi de Ghissignies pour cette deuxème édition du pèlerinage, les pères ont retrouvé leur famille dans une grande effusion de joie sur le parvis, symbole d'un moment ressourçant, doux et chaleureux, de partage pour se découvrir, de prières, de méditations sur l'appel à la sainteté - thème de cette année -, de témoignages sur la vie de couple, et d'enseignements.  

Un temps fort autour de l'archevêque, Monseigneur Vincent Dollmann, de prêtres et de séminaristes, pour réfléchir à cette formidable vocation que celle d’être père de famille. 

"Hors du monde"

Matéi, père de deux enfants, Valenciennois, vivait là son deuxième pélé des pères dans le diocèse : "Il faut le vivre pour savoir ce que c'est. On se met en mouvement physiquement et spirituellement, on dépose des poids que l'on ne déposerait pas autrement. On est un peu hors du monde pendant deux jours : venez et vous verrez", lance-t-il, comme un appel à participer à la prochaine édition.

Hors du monde, sans doute un peu : au milieu des bosquets, des chemins enherbés, des villages où la nature a gardé ses droits, où l'on peut admirer inlassablement la beauté de la création, comme on s'émerveille en tant que père devant son enfant.

Chacun est venu avec son lot d'intentions, de croix, d'intentions particulières, déposées à la chapelle de l'Instuitution Saint-Michel de Solesmes, et bien sûr d'espérances, nourries par la messe à la cathédrale de Cambrai, avant le goûter à l'archevêché. A voir les visages radieux des pèlerins à leur arrivée, surmontant la fatigue physique, leurs besaces en étaient remplies !

S. P. 

Article publié par Service communication • Publié le Vendredi 01 juillet 2022 • 1385 visites

keyboard_arrow_up