Soixante-dix-sept mères de famille appuient sur "pause" le temps d'un week-end

En cette mi-septembre, de Jolimetz à Curgies, via d'autres communes pour atteindre 26 km, ces femmes ont fait connaissance, marché, fait silence, chanté, prié ... Impressionnant car d'une authenticité totale. Après les pères de famille, en juillet, 

 

C'était donc au tour des mères de famille. Une initiative originale de la pastorale des familles, née en 2021. "Nous gardons à cœur d’accueillir toutes les pèlerines, celles qui traversent des périodes difficiles, de veiller à ne pas faire son petit pélé entre amies. A nous de mettre l’unité entre toutes, de faire découvrir ce pèlerinage à des femmes plus ou moins proches de l’Eglise. Cette marche doit être équilibrée : ce n’est ni un exploit sportif, ni une randonnée, ni une retraite", explique l'équipe logistique qui a eu la bonne idée de se présenter dans une courte vidéo sur Cathocambrai.

Merci à Delphine, Marie-Servane, Aude, Tatienne, Odile,  Christel, Sylviane, Martine, Apolline et Matthieu, prêtre à Maubeuge. Comme il sait le faire, notre père archevêque Vincent ne s'est pas dérobé : il a mis ses pas dans ceux des mamans et, pour une minorité, mamies. A ses côtés, outre Matthieu, le père Emmanuel Rousselin, modérateur de la paroisse Saint-Maurand - Saint-Amé, à Douai. Tous et toutes ont fait place à Jésus-Christ et à Marie. Ce pélé annuel doit être connu et relayé. Il se vit dans plusieurs diocèses de France. Celui de Cambrai a de la chance !


Ph. C

Article publié par Service communication • Publié le Lundi 18 septembre 2023 • 1358 visites

keyboard_arrow_up